S.N.C.C

Syndicat National de la Chasse

et des Chasseurs

 

Villa Saint Hubert

24370 Saint Julien de Lampon

(  08.71.30.78.43     È 06.18.35.29.82     &  05.53.29.05.94    

Adresse  Internet

http://www.syndicatdelachasse.com           E-Mail : contact@syndicatdelachasse.com

 

Communiqué de Presse

St Julien de Lampon le 18 avril 2005

 

 

Serge LEPELTIER, Ministre de l'écologie et du développement durable confirme qu'il propose au Conseil National de la Chasse et de la Faune Sauvage qui s’est réunit le 14 avril un arrêté instituant, pour l'interdiction du plomb de chasse dans les zones humides, une période de transition de onze mois à partir du 1er juillet 2005.
Cet arrêté prévoira que les sanctions ne pourront intervenir qu'à compter du 1er juin 2006.

 

Une telle démarche de la part du gouvernement n’a pour but que de tenter d’influencer les chasseurs dans leur vote pour la constitution européenne du 29 mai.

 

Une fois de plus cela nous fait constater que l’on se moque des gens, que l’on se moque de nous. Les chasseurs ne sont pas des mendiants se contentant d’une obole. Nos revendications sont trop nombreuses pour être résumées à cette simple action totalement démagogique pour ne pas dire pernicieuse.

Non Monsieur le Ministre, non Monsieur Chirac, cela ne suffit pas pour acheter les chasseurs français pour qu’ils votent une incohérence institutionnelle.

La chasse comme beaucoup d’autres sujets d’ailleurs sont victimes d’une influence écologiste européenne. Une Europe dirigée par des technocrates que nous n’avons pas élus.

 

Le paysage économique et social que nous apporte cette constitution européenne n’est pas mirobolant et ne joue pas en notre faveur. Du reste le malaise est très palpable au sein du monde agricole. Si le NON est en tête, il n’a pas eu besoin de faire campagne ; c’est la situation économique, sociale et morale du pays qui a fait campagne.

Nous restons persuadé que le désir des hommes politiques français de vouloir nous faire voter OUI, au prix d’une campagne qui coûte cher, n’est pas innocent.

Pourquoi autant d’acharnement ?

Auraient-ils reçu des assurances, des promesses ou quelques choses de ce genre, de la part des grands acteurs financiers européens, quant à la pérennisation du financement des partis par exemple, pour leur permettre de lâcher certains anciens systèmes qui causent trop de dégâts judiciaires ?  Et ceci en échange, bien entendu, de leur engagement à faire voter le Traité dit Constitutionnel, qui consacre une Europe d'impuissance démocratique. En tous cas c’est juste une question que nous nous posons.

 

Le 29 mai doit servir à faire chuter l'empire libéralo-capitaliste européen qui tente de prendre le contrôle des peuples d'Europe... : l'énergie de cette date doit être une énergie de rupture.

Après le désastre de l’Euro, assumons avec puissance notre courage de dire "NON".

 

Quand Michel Rocard assure qu’une France votant NON n’aurait plus d’alliés en Europe, quand Nicolas Sarkozy et Jacques Chirac prédisent la paralysie et l’isolement…..ne les écoutez pas ….  Ils ne gèrent là que leurs propres intérêts et se foutent de nous. Ce n’est qu’une tentative démagogique et fallacieuse pour tenter de vous faire croire un danger qui n’existe pas.

 

L’Angleterre, le Danemark et la Suède ne sont  pas dans l’Euroland, la Norvège et la Suisse ne sont pas dans l’Union,  leur monnaie n’est pas l’Euro. Ces pays ne sont pas morts pour autant. Bien au contraire.

A l’inverse de ces pays, l’inflation, le chômage et la précarité n’ont fait qu’augmenter. Les arguments employés que l’on nous inonde tous les jours sont les mêmes qu’à l’époque de Maastricht.

 

La France est une des plus grosse puissance européenne et elle le restera. Elle est au centre de l’Europe et il y restera. Personne ne pourra ignorer la puissance d’un tel pays. Personne ne pourra ignorer la puissance qu’elle représente et son pouvoir d’influence restera intact.

 

Si le OUI passe nous en avons pour 50 ans. Où nous serons contraints de sortir de l’Union.

 

Nous le répétons encore une fois ….Assumons avec puissance notre courage de dire "NON".

NON à une Europe qui, dans le temps, fera de la France une région.

NON a une Europe souveraine au détriment de notre identité, de nos lois, de nos institutions, de nos différences.

NON a une Europe souveraine au détriment de notre LIBERTE.

 

En 39/45 nos parents se sont battus pour défendre la liberté de leurs enfants.

Chasseurs, pêcheurs battez-vous aujourd’hui pour la liberté des votre et de notre nation toute entière.

Battez vous contre cette Europe qu’on nous impose et qu’on ne nous avait pourtant pas présenté de la sorte du temps de Maastricht.

Battez vous contre cette Europe qui nuit a nos passions.

 

Le 29 mai le NON se sera pas de gauche !

Le 29 mai le NON se sera pas de droite !

Le 29 mai le NON sera français.

 

Pour le SNCC

Le Président

Serge CANADAS