Ouverture 
 
Les chasseurs retrouvent le bois des Dames
La Voix Du Nord  Reynald CLOUET
 
 

Depuis lundi, la chasse est rouverte dans le massif forestier de Labuissière. Le gibier est prélevé avec parcimonie, à raison de deux jours par semaine. 
PAN ! Les détonations n'ont pas échappé aux promeneurs et autres cueilleurs de champignons qui, hier, ont parcouru le bois des Dames entre 10 h et 17 h. Et pour cause, l'ouverture de la chasse dans le massif boisé bruaysien a repris cette semaine. 
A la décharge des vingt-cinq membres présents de la société de chasse du bois des Dames, présidée par Louis Thérache, les promeneneurs étaient avertis.L'ouverture de la chasse est signalée distinctement à chacune des entrées du bois. Des panneaux sur lesquels on peut lire, noir sur blanc, « chasse en cours. » ont en effet été installés.
Certes, aucune loi ni décret n'interdit la fréquentation de ce bois durant la période de chasse. Elle s'étale du lundi 7 octobre au samedi 18 janvier, les lundi et samedi uniquement (soit une trentaine de jours au total). 
Louis Thérache souligne pour sa part que « la cohabitation entre chasseurs et promeneurs est possible. Si nous sommes fort critiqués, nous faisons attention. » Mais pour éviter tout incident, il est quand même dans l'intérêt des promeneurs de se signaler en se rendant au pavillon de chasse et en portant des vêtements voyants (rouge vif, jaune fluorescent, etc.). Autre règle incontournable, les promeneurs doivent impérativement tenir leurs chiens en laisse, et ce toute l'année durant. Le respect mutuel étant la base de toute cohabitation, les chasseurs rappellent qu'une exposition réalisée par la fédération des chasseurs du Pas-de-Calais, est actuellement visible tous les jours, de 14 h à 17 h à la Maison de la forêt (lire ci-contre).
Les prélèvements sont limités 
Dès le premier jour de l'ouverture, le bilan était relativement satisfaisant. Trente-cinq faisans ont été prélevés ainsi qu'une bécasse et un lièvre. 
Il convient de savoir que pour le chevreuil, un plan de chasse est réalisé. Quant aux faisans, les chasseurs n'ont pas le droit d'en tirer plus de deux chacun le matin.
A l'instar du président et des chasseurs originaires des communes du SIBLA (Syndicat intercommunal du bois des Dames), Raymond Joly, garde-chasse, est passionné. « Ma première participation à une chasse au bois des Dames remonte au jour de mes seize ans. C'était il y a une quarantaine d'années. » Il faut dire que cette chasse au « cul levé » encore appelée « bille baude » ne manque pas d'attraits à Labuissière : « Le site est vallonné. Le biotope, avec ses fougères et ses ronces, est extraordinaire. Quoique très sportive, cette chasse là est, à mon avis, la plus belle qui soit. », déclare Louis Thérache. Les chasseurs ont en effet le plaisir de voir leurs chiens tenir l'arrêt avant de débusquer le gibier. 
Cela dit, la chasse d'aujourd'hui n'a plus rien de comparable avec celle d'antan, celle qui était pratiquée du temps des Houillères. « A l'époque, le bois était gris de lièvre. Les maladies les ont décimés. Aujourd'hui, pour avoir du gibier, nous devons être de fins gestionnaires. » Faute de quoi, demain, il n'y aura plus de chasse, ce qui n'est pas dans l'intérêt de ces passionnés.
 
Profitant de l'ouverture de la chasse au bois des Dames, la fédération des chasseurs du Pas-de-Calais, basée à Saint-Laurent-Blangy, a installé une exposition sur la chasse à la maison de la Forêt, rue Saint-Sauveur. Ouverte tous les jours, de 14 h à 17 h, elle sera visible jusqu'à la fin octobre. Les visiteurs pourront ainsi découvrir des animaux empaillés (chevreuils, lièvres, bécasses, sangliers et marcassins) qui peuplent nos forêts. En outre, plusieurs panneaux thématiques expliquent les méthodes de gestion et de prélèvement du gibier. D'autres présentent les caractéristiques des chiens de chasse qui parcourent jusqu'à cinquante kilomètres en une seule journée de chasse. Des livrets et diverses documentations sont à la disposition des promeneurs qui franchissent le seuil de cette exposition de qualité.

Pour tout renseignement, contacter la maison de la Forêt au 03 21 62 91 20
durant les heures d'ouverture.